Aliénor Lutherie - Accueil
  Aliénor Lutherie - Accueil                        Blogue       
Pédagogie/Coin du professeur   |   Violon   |   Soins de l'instrument   |   Accessoires du Quatuor   |   Violoncelle   |   Alto   |   Guitare   |   Contrebasse   |   Viole de Gambe   |   Accessoires de luthiers   |   Harpe Diatonique   |   Amplification   |   Cours de musique   |   Instruments à vents   |   Chèques cadeaux   |   Etuis et Housses
 

> Instruments > Violon

 Le violon est un instrument à cordes frottées, apparu dans le nord de l'Italie au début du XVIème siècle, aux alentours de 1520. Il est apparu vraisemblablement à Crémone ou à Brescia, et est le résultat plausible de l'évolution du Rebec, de la Vièle et de la Lira Da Bracio.

Le violon se répand rapidement à travers l'Europe de la renaissance. Il est utilisé aussi bien par les gens du peuple que par les gens de cour. Par exemple le roi de France Charles IX commande à Amati 24 violons en 1560.

Au cours du XVIIeme siècle, certains pensent en France que le violon a une sonorité trop criarde et que son utilité principale est d'animer la danse. Et pourtant, les instruments de la famille du violon vont peu à peu supplanter la viole. Cela tient à leur conception (plus robuste), à leur accord en quinte (permet une virtuosité et une expression accrue par rapport aux instruments antérieurs.) Il est toutefois à noter que les deux familles d'instruments ont, jusqu'à aujourd'hui encore, eu leurs partisans et leurs détracteurs.

Et de fait, les premiers virtuoses Italiens sont apparus dès la fin du XVIème siècle, mais il a fallu près d'un siècle pour que des virtuoses apparaissent hors d'Italie.

Le violon est accordé en quintes (Mi, La, Ré, Sol de la corde la plus aigüe à la corde la plus grave, le La étant à 440 Hz.)  En lutherie traditionnelle, il se compose d'environ 70 pièces différentes principalement en bois d'Erable et d'Epicéa. Il est également possible de trouver d'autres essences de bois, notamment depuis le XIXème siècle et l'époque de Napoléon III qui vit le triomphe du noir et qui a rendu l'emploi de l'ébène en lutherie quasi obligatoire. C'est pour cela que l'on trouve aujourd'hui des touches, chevilles, mentonnières, cordiers, boutons en ébène.

En occident, on joue aujourd'hui du violon en le tenant sur l'épaule gauche et sous le menton. La main gauche est au niveau du manche de l'instrument et appuie sur les cordes, la main droite tient l'archet. En orient, les positions de jeu sont plus variées, et on peut ainsi voir un violon être joué la volute coincée entre les pieds du musicien assis.

L'évolution de la hauteur du La de référence (le La 440 n'a été fixé qu'en 1955) a obligé les luthiers à faire évoluer leur travail pour s'adapter aux différentes tensions de cordes (cordes en boyau, en métal, synthétiques…) Ceci explique notamment les grandes différences que l'on peut constater entre un violon baroque et un violon classique.

Il est possible de trouver des petites tailles d'instruments pour permettre aux enfants d'apprendre sur de vrais violons (du 1/32ème au 4/4, le violon entier.) Toutefois, la sonorité d'un petit instrument n'est pas aussi belle et riche que celle de l'instrument d'adulte…

De même, les techniques et matériaux nouveaux ont permis l'apparition de violons nouveaux : violons électriques, violons en fibre de carbone… En règle générale, ces instruments répondent à un besoin particulier des musiciens mais ne visent pas au remplacement d'un violon traditionnel. Sinon, pourquoi vouloir changer ce qui fonctionne ?

Quelques luthiers célèbres

-          La famille Amati

-          Gasparo da Salò (1540-1609)

-          Giovanni Paolo Maggini (1580-1632)

-          Andrea Guarneri (1623/26-1698) et sa descendance (voir dynastie Guarneri dont le plus réputé est Guarnerius del Gesù (1698-1744))

-          Francesco Ruggieri (c.1630-1698)

-          Antonio Stradivari (c.1644-1737)

-          Giambattista Rogeri (1650-1730) et Pietro Giacomo Rogeri

-          Domenico Montagnana (1686-1750)

-          Giovanni Battista Guadagnini (1711-1786)

-          Lorenzo Storioni (1744-1816)

-          Giovanni Battista Pressenda (1777-1854)

-          les familles Testore, Gagliano ...

-          Jean Baptiste Vuillaume

-          Lupot, Jacquot, Pajot (Pageot), Gand, Bernadel,…

-          Jakobus Stainer

-          Matthias Klotz (1653-1743) et ses fils dont surtout Sebastian Klotz (1696-1775)

Quelques violonistes célèbres

-          Giovanni Viotti (1755-1824)

-          Niccolò Paganini (1782-1840)

-          Louis Spohr (1784-1859)

-          Joseph Joachim (1831-1907)

-          Pablo de Sarasate (1844-1908)

-          Henri Vieuxtemps (1820-1881)

-          Eugène Ysaÿe (1858-1931).

-          Jascha Heifetz (1901-1987)

-          David Oïstrakh (1908-1974)

-          Yehudi Menuhin (1916-1999)

 

 





Violons



Dernière modification :
Artisan luthier depuis 1/4 siècle, luthier en ligne depuis 2002 !