Aliénor Lutherie - Accueil
  Aliénor Lutherie - Accueil                        Blogue       
Pédagogie/Coin du professeur   |   Violon   |   Soins de l'instrument   |   Accessoires du Quatuor   |   Violoncelle   |   Alto   |   Guitare   |   Contrebasse   |   Viole de Gambe   |   Accessoires de luthiers   |   Harpe Diatonique   |   Amplification   |   Cours de musique   |   Instruments à vents   |   Chèques cadeaux   |   Etuis et Housses
 

> Instrument > Trucs et astuces

 

Comment entretenir son instrument ?

Vous avez fait récemment l'acquisition de votre instrument ou tout simplement vous recherchez quelques astuces pour l'entretien du violon ? voici donc quelques bon plans de luthier...

Les chevilles

Au cours de la vie d'un instrument, les chevilles travaillent beaucoup. Sollicitées à chaque accord, elles peuvent ne plus rester coincées, entrainant le désaccord de votre instrument. A ce phénomène, deux causes sont possibles : soit la zone de coincement est tellement patinée, lisse, que le coincement n'est plus possible, soit la cheville est usée et il faut la remplacer.

Dans le cas où vos chevilles ne tiennent plus ou coincent complètement sans pour autant être usées, vous avez deux solutions. Avant tout, il convient de démonter une à une chaque cheville. Si votre cheville coince, passez un petit peu de savon de Marseille sur les parties qui sont en contact avec le bois de la tête. Si votre cheville glisse, passez y un peu de craie.

Bien entendu, il existe aujourd'hui des petits bâtons de produit spécifiques pour cette opération, mais il n'est pas évident d'en avoir toujours sous la main chez soi !

Les cordes

Chaque instrument et chaque musicien a un jeu de corde qui lui agrée plus qu'un autre. Une fois ce difficile choix effectué, comment faire pour ne pas avoir à changer de cordes trop souvent ?

Comme le reste de l'instrument, vos cordes sont sensibles aux variations de température et d'humidité. De plus, leur constante mise sous tension, le passage du temps font que les cordes se vident, c'est à dire perdent de leur sonorité. Malheureusement, on ne peut pas lutter contre tout cela.

Mais attention ! il ne faut pas pour autant les négliger ! Au cours du jeu, une fine couche de colophane provenant de l'archet se dépose sur les cordes. Il faut, après chaque temps de jeu, passer un chiffon doux sur les cordes pour enlever cette poussière de colophane. Toutefois, peu à peu, un dépôt plus solide se forme sur la corde et nuit à sa sonorité, provocant à terme une sorte de souffle lors du jeu de l'instrument. Avant d'en arriver à ce stade, il convient alors d'utiliser un nettoyant pour cordes, afin de redonner une petite jeunesse à vos cordes.

Le vernis

C'est le verni qui donne au violon tout son caractère visuel. Que de violons, certes souvent d'étude, voit-on arriver pleins de traces grasses, porteurs d'une couche de colophane solidifiée, voire d'autres choses encore !

Sans en arriver à des cas extrèmes, il est normal qu'un instrument se salisse lorsqu'il est régulièrement joué. Un chiffon sec permet de nettoyer la poussière qui se dépose sur un instruemnt, mais pas de réellement l'entretenir. Pour ce faire, le luthier emploie la popote, qui lui permet de nettoyer l'instrument tout en lui assurant un aspect fini et vivant. Et vous pouvez aujourd'hui prendre soin vou-même de votre instrument. Il n'est pas besoin de passer tous les jours de la popote, mais n'hésitez pas à le faire régulièrement, une fois toutes les deux semaines par exemple.

 

Comment vendre son instrument ?

Dans la vie d'un musicien, il se peut qu'un jour se pose le problème de la vente de son instrument. Que l'on ne puisse plus jouer à cause d'un hasard de la vie ou que l'évolution du jeu nous pousse à acquérir un meilleur instrument, il peut être intéressant de conserver un peu d'argent en revendant son ancien instrument.

Afin de réaliser cette transaction, 3 possibilités s'offrent à vous :

La vente à votre luthier personnel

Ce luthier a suivi votre instrument depuis le début... Il est le seul, vous excepté, qui le connaisse aussi bien ! Parfois, comme le pratique Aliénor Lutherie, il aura prévu les conditions de rachat de votre instrument dès le jour où vous l'avez acquis. Dans ce cas, vendre votre instrument ne vous demandera aucun effort, et s'effectuera immédiatement.

La vente à un autre professionnel

Ce professionnel ne connaît donc pas votre instrument. Il pourra vous faire une offre, mais attention ! La valeur de l'instrument doit être diminuée de la TVA, du montant de réparations que ce professionnel estime devoir réaliser afin de pouvoir le revendre et de la marge qu'il escompte réaliser.

La vente aux particuliers

C'est la solution qui vous permettra de rentabiliser au mieux votre vente. Là, vous pouvez espérer récupérer le prix auquel vous avez acheté votre instrument. Il est recommandé dans ce cas de placer de petites annonces dans les conservatoires et écoles de musique. Ne soyez tout de même pas trop gourmand, et vous le vendrez très facilement !

Bien entendu, ces solutions fonctionnent pour la plupart des instruments. Pour les instruments de valeur, on peut néanmoins noter qu'il existe une quatrième possibilité :

La vente aux enchères

Ce type de vente peut permettre au vendeur de tirer un bon prix de son instrument. Vous devez vous assurer que votre instrument peut intéresser quelques acheteurs, sinon gare au choux blanc !

Si vous souhaitez de plus amples informations sur nos conditions de rachat d'instrument, n'hésitez pas à nous contacter !

 

 





Altos


Dernière modification :
Artisan luthier depuis 1/4 siècle, luthier en ligne depuis 2002 !